Les plantes ont besoin d’eau pour vivre. En revanche, un excès d’arrosage peut être vraiment dangereux pour elles. En effet, cela peut entraîner le pourrissement des racines et par conséquence, la mort de la plante.

Ce phénomène est dû au fait que l’arrosage chasse l’oxygène présent dans la terre et étouffe, en quelques sortes, les racines qui ne peuvent tout simplement pas faire leur travail.

Ceci dit, une plante trop arrosée n’est pas forcément condamnée à mort. Voici ce qu’il est possible de faire pour rattraper la situation.

Comment reconnaître une plante trop arrosée ?

Plusieurs indices permettent de savoir si une plante a été trop arrosée et nécessite une opération de sauvetage urgente. Si vous pensez avoir trop arrosé vos plantes et que les symptômes suivant se manifestent, c’est qu’il est temps de faire quelque chose :

  • Des feuilles qui jaunissent et qui tombent.
  • De jeunes pousses qui deviennent marron.
  • Une croissance qui stagne ou qui ralentit fortement.
  • Une terre ou un sol qui tourne au vert à cause du développement d’algues en surface.

Bien souvent, les jardiniers peu expérimentés pensent qu’il est nécessaire d’arroser leurs plantes de façon importante pour éviter qu’elles ne manquent d’eau. L’envie de bien faire est là, mais la technique n’est pas bonne. Une plante a besoin d’eau certes, mais en quantité adaptée.

En pleine terre, il est même conseillé de limiter l’arrosage dans certains cas, afin d’encourager la plante à développer ses racines. Chaque plante est unique, ce qui est bon pour certaines peut s’avérer mauvais pour d’autres. Pensez donc toujours à vous renseigner sur vos végétaux et sur la fréquence d’arrosage préconisé pour éviter de les maltraiter par inadvertance.

Comment soigner une plante en péril à cause d’un arrosage inadapté ?

Redonner vie à une plante qui a été trop arrosée est possible. Il est toutefois nécessaire de suivre une méthodologie précise afin de réussir à la sauver. Voici comment faire :

  • Étape 1 : lorsque c’est possible, mettre la plante à l’ombre. S’il s’agit d’une plante en pot trop compliquée à déplacer, il est possible d’utiliser un parasol ou un voile d’ombrage afin de la protéger pendant quelques jours. Cela lui laissera le temps de se reposer et de moins lutter pour sa survie.
  • Étape 2 : sortir délicatement la plante du pot, et la poser dans un coin afin de la laisser sécher à l’air pendant quelques heures. Patientez ensuite une demi-journée afin que le maximum d’eau puisse s’évaporer et laisser respirer les racines.
  • Étape 3 : s’assurer que le pot dans lequel vous allez remettre la plante dispose de trous de drainage dans le fond. Ensuite, placez-y une couche de gravier qui permettra d’assurer une meilleure évacuation des surplus d’eau lors de l’arrosage.
  • Étape 4 : avant de remettre la plante en pot, assurez-vous de retirer les lambeaux de terre où des algues se seraient développées. Ne pas oublier d’aérer légèrement la terre au niveau de la base des racines.
  • Étape 5 : si vous constatez que des racines sont pourries ou très malades, il faudra les tailler. Celles-ci se reconnaissent facilement, car elles sont souvent de couleur brune alors que les racines saines sont blanches.
  • Étape 6 : procéder au rempotage de la plante en plaçant du terreau frais dans le pot, au-dessus de la couche de gravier précédemment installée.

Votre plante est à présent en meilleure posture pour pouvoir reprendre du poil de la bête. Toutefois, afin d’assurer qu’elle puisse se développer au mieux dans les mois et années à venir, il faudra adopter quelques bons gestes. Pour les connaître, rendez-vous au point suivant.

Comment bien entretenir une plante au quotidien ?

Un bon arrosage participe à la bonne santé d’une plante. Voici quelles sont les bonnes habitudes à avoir pour fournir à vos plantes l’eau dont elles ont besoin pour se développer de façon optimale.

  • Humidifier les feuilles des plantes à l’aide d’un spray quand il fait particulièrement chaud afin de les rafraîchir sans les noyer.
  • Toujours attendre que la terre soit sèche avant de procéder à un nouvel arrosage. Il suffit pour cela de la tester avec les doigts. Si elle est encore humide, c’est que le moment d’arroser n’est pas encore venu.
  • Ne jamais noyer la terre d’eau. Arroser afin de mouiller la terre, mais sans exagérer.
  • Placer une assiette sous le pot afin de récupérer l’excédent d’eau.
  • Lorsque de nouvelles pousses apparaissent, c’est signe que la plante se développe et est en bonne santé. À ce moment-là, vous pouvez ajouter de l’engrais dans le pot.
  • Ajouter de l’engrais tous les 10 arrosages peut aider la plante à être en excellente santé en lui apportant les nutriments nécessaires à son bon développement.

Quelques conseils d’entretien général concernant l’entretien des plantes

Quand on possède des plantes, il faut être bien conscient d’une chose : un excès d’arrosage peut avoir des conséquences bien plus graves qu’un manque d’eau. Si vous tenez à garder vos plantes pour longtemps, il est important de commencer à prendre les bonnes habitudes dès maintenant concernant leur entretien.

Pour commencer, il faut savoir que chaque plante et différente, et requiert une attention particulière. Ce qui est valable avec les unes, ne le sera pas forcément avec les autres.

En outre, la fréquence d’arrosage varie en fonction des saisons. Des plantes au repos en hiver auront des besoins en eau bien moindre qu’au printemps ou à l’été.

Il faut aussi savoir que les pots en plastique retiennent bien mieux l’eau que les pots en terre. Par conséquent, la fréquence d’arrosage est moindre dans ce cas.

Enfin, pour ce qui est de l’arrosage des plantes d’intérieur, il est préférable de remplir un arrosoir quelques heures avant l’arrosage, afin de laisser le temps au chlore de s’évaporer.

En bref :

En respectant quelques bonnes habitudes, ainsi que quelques règles de base, vos plantes se porteront à merveille et réussiront à trouver un bon équilibre.

Ajoutez votre commentaire