La construction d’une maison ou la réalisation de travaux importants, tel que l’extension ou la transformation demande un permis de construire. Ce dernier est gratuit en lui-même. Cependant, cette démarche est souvent accompagnée par des coûts liés aux professionnelles intervenant dans le projet, ce qui entraine le paiement des taxes locales.

Comment monter un dossier de permis de construire ?

Pour monter un dossier de permis de construction, il vous faut avoir à votre portée tous les plans de votre terrain et de vos constructions qui seront en accord avec les plans locaux d’urbanisme (PLU). Il inclut donc :

  • Un plan de situation du terrain;
  • un plan de masse;
  • les plans de façade et toiture;
  • les plans de coupe;
  • l’insertion 3D du projet.

Ces plans en dessins complexes montrent l’idée du projet. A la mairie ces plans vont les aider à bien visualiser votre demande et à bien la comprendre, à condition qu’ils soient bien réalisé et conformes aux règles d’urbanisme local. Si votre dossier est correctement monté, l’obtention du permis de construire peut être très rapide, car avec la garantie que vous leur proposez, on vous donne tout de suite une réponse favorable et vous pourriez commencer votre construction rapidement et en toute sérénité.

Le cout du permis de construire

La réalisation de travaux de construction nécessite un permis de construire ou une déclaration impliquant le paiement de la taxe d’aménagement au préalable. Pour calculer cette taxe, il faut multiplier la surface taxable de la construction par la valeur en m² et le taux en vigueur dans le secteur où le projet se situe. Par exemple, pour une maison individuelle qui a une surface taxable de 150 m² et qui dispose deux places de stationnement extérieures, le montant s’élève alors à 5208 euros. Par ailleurs, toute nouvelle surface qui a été créée, doit avoir une déclaration auprès de votre centre des impôts 90 jours avant son achèvement. Alors chaque année le propriétaire de la maison doit régler la taxe foncière liée à celle-ci. Sachant que cette taxe foncière varie entre 5 à 10 euros le mètre carré en fonction de la commune à laquelle le terrain est situé. Et la personne qui habite le logement doit s’acquitter du paiement de la taxe t’habitation de la même manière.

Le prix d’un permis de construire via un professionnel

Constituer un permis de construire n’est pas une tâche facile, elle peut s’avérer longue, et compliquée. Pour se faciliter les choses, le mieux est de faire appel à un architecte ou à un dessinateur en bâtiment qui vous accompagnera dans ce processus. D’ailleurs si la construction que vous avez envisagé excède les 150 m² ou que l’agrandissement à réaliser dépasse les 150 m², il est alors obligatoire d’avoir recours à un architecte. Le prix à envisager pour la gestion de votre dossier dépendra de la complexité de la mission que vous confiez à l’architecte. Si votre mission se limite qu’à la conception du projet et la réalisation du dossier de permis de construire, vous êtes alors dans les 50 euros HT, avec un tarif d’un minimum de 1500 euros en HT. Si vous confié une mission complète à l’architecte, la conception du projet, sa livraison, et le suivi des travaux, vous êtes alors à 8 ou 15% du montant total en HT des travaux.

Mais si vous faites appel à un dessinateur indépendant, celui-ci se joindra aussi pour la constitution de votre permis de construire. Quand le dessinateur fait le montage complet de votre dossier, il vous facture généralement un forfait compris entre 1000 et 2000 euros en HT, soit un pourcentage sur le montant global des travaux, autour de 3.5%. Donc contrairement à un architecte qui lui vous accompagne dans tout le projet avec des conseils d’expert, le dessinateur en bâtiment est limité à l’élaboration des futurs ouvrages.

Ajoutez votre commentaire